Après 6 ans d'études, un diplôme d'ingénieur et un master dans les énergies renouvelables en poche, je pars en voyage. Objectif : faire le tour de l'Australie en 4x4 et (sur)vivre en travaillant grâce au Working Holiday Visa.

Rechercher dans ce blog

jeudi 17 novembre 2011

Mes premiers kangourous

Vous les attendiez avec impatience, les voici pour votre plus grand bonheur ! 
Lors de mon premier jour de trip, je croise le fameux panneaux prévenant d’une possible traversée de route des kangourous. Je me dis « chouette !  Je vais enfin en voir ! », ce qui serait dommage ce serait de voir mon premier mort sur le bord de la route… Et là, ni une, ni deux : un kangourou éclaté sur la chaussée… En effet, sur toutes les routes d’Australie il y a vraiment un bon paquet de ces petites bêtes mortes, défoncées par des voitures. Peu importe, depuis je me suis rattrapé et j’ai vu mes premiers kangourous (et vivant, s’il vous plaît !). Voici quelques photos et une vidéo bonus :













video

mercredi 16 novembre 2011

L'araignée de Jervis Bay

Petite journée à la plage sous un soleil de plomb, perdu dans un parc national :














Au retour, je me change à l’arrière du 4x4, baisse les yeux sur ma porte arrière et j’aperçois cette magnifique araignée en train d’essayer de me grimper sur la cuisse ! 



Oh la vache, la peur de ma vie ! J’ai essayé de la virer mais elle a filé sous le 4x4. A l’heure actuelle, je dors peut être toujours avec elle à l’arrière…

Modification !!! Après avoir tapé ces quelques lignes à l’arrière de mon 4x4 (dans mon lit quoi), je ferme l’ordinateur, range mes affaires et m’allonge, je prends mon téléphone pour voir mes messages et aperçois une ombre « arachnoïde » au dessus de ma tête (soit à 20 cm…), je l’éclaire un peu mieux… Et en effet c’est bien mon amie l’araignée qui est toujours présente dans le camion ! J’ai donc déjà passé une nuit avec elle, regardé un film avec elle, écris quelques articles avec elle… Je trouve que ça va un peu trop vite entre nous ! Sans trop réfléchir, je me suis extirpé de ma voiture pour me réfugier à l’avant pour dormir lui laissant aimablement mon lit… Erreur ! Elle est peut-être toujours dedans et je n’en sais rien… Affaire à suivre.

Ca va péter !

Deuxième jour de trip, je décide de me faire une petite rando sympa dans le bush pour aller découvrir une grotte aborigène. Je pars pour une petite heure de route et je me rends compte que j’ai une fuite du radiateur du 4x4. Soit, je me dis que ça ne doit pas être bien grave, sûrement un petit problème de pression ou une histoire de bouchon…
Je file acheter du liquide de refroidissement à une station service (qui par ailleurs m’a coûté un bras) et en sortant je croise un australien qui me tape la discute (ils sont tous comme ça ici, tous le monde discute avec tous le monde, sans se connaître, très sympathique). Cet homme qui se surnomme « John the telephone man », me dit que je suis fou d’acheter du liquide de refroidissement que c’est cher et de l’arnaque, rien de tel que de l’eau me dit-il ! Je me suis rendu compte par la suite que les australiens mettent bien de l’eau à la place du liquide de refroidissement. Ces australiens sont, de plus, très fort en mécanique, la fameuse « Ford Falcon », la plus répandue en Australie, monte jusqu’à 600000 km. Acheter une voiture avec 250000 km ici, il n’y a pas de souci. Revenons-en à nos moutons, le fameux John me propose de regarder ma voiture car je lui explique que j’ai une fuite (super cool). Il teste le moteur, bidouille avec l’accélérateur, regarde les niveaux et sans va jeter un œil au pot d’échappement, et là, mille quenouille, de l’eau (soit le liquide de refroidissement qui passe dans le moteur). Ce n’est pas bon du tout, et il me dit : « it’s your head gasket »……What ????? Je m’empare de mon dico, file à la lettre G et bien sûr le mot n’y était pas… Je cherche mon téléphone et tape « gasket » dans google traduction ====è joint de culasse !!!! Un gros « funck » m’échappe et le gars explose de rire. Il me conseille également de mettre du poivre dans mon radiateur, hein ? un vieux truc de routier apparemment qui permet de boucher les fuites (pas encore essayé). Donc pour le moment je continu à rouler comme ça et surveille les niveaux et la température régulièrement. J’emmène la voiture au garage dès que possible. Vu le prix qu’elle m’a coûté je resterais quand même dans mes frais normalement… Tant pis, c’est le jeu !

Kiama

J'ai croisé ma première baleine ici, elle était au large et j'ai aperçu son geyser et l'ai vu plongé dans les profondeurs.




A droite le van des mes deux amies françaises et à gauche le van de location de quatre amis à elles rencontrés à Sydney. 

Kangaroo Valley

J'entame la descente vers le sud, je m'arrête à Kangaroo Valley, face à un lac où j'y suis resté deux jours tellement c'était magnifique. J'y ai rencontré deux françaises avec qui je fais un bout de voyage.




Un wombat, animal bizarre mélange entre le koala et le sanglier. Ils étaient nombreux dans les environs et venaient se cacher sous ma voiture.




Début du trip : les blue mountains


Enfin prêt, j'ai décollé de Sydney en fin de matinée le 11 novembre en direction des blue mountains dans l'arrière pays. Le "F" est présent à l'arrière du véhicule et je compte bien lui faire honneur.


Un paysage à couper le souffle qui prend des reflets bleutés, d'où le nom "blue mountains"



Ci-dessous, les "three sisters", la légende raconte que trois soeurs furent enfermées dans la roche par un magicien sous les ordres de leur père, ne souhaitant pas qu'elles tombent sous le charme de trois jeunes hommes. Un lieu (trop) touristique à mon goût mais admirable quand même.



Une randonnée s'imposa, je suis parti pour une marche de trois heures dans le bush (jungle australienne) :




Au cours de cette rando, je suis tombé sur une grotte aborigène :


jeudi 10 novembre 2011

La conduite à gauche

J'ai enfin conduis en Australie. En effet, depuis l'achat du 4x4, je me contentais de le changer de place. Garé près de mon auberge, dans la rue où se vend les vans par les autres backpackers (c'est comme cela qu'on nous appelle, traduction : "routard" et on vit dans des backpacks => les auberges) les places de parking sont disponibles pour 4 heures (gratuitement), et bien entendu à Sydney il n'y a pas d'emplacement gratuit pour une durée illimitée... Et les rangers ne rigolent pas, en Australie, il existe des amendes pour tout, pas question de jouer donc. Il y a alors un petit bal amusant des automobilistes qui échangent leur place toutes les 4 heures. J'ai donc fais de même. Quelques peu embêtant mais avec une bonne organisation ça passe. Je n'ai pas osé conduire auparavant car je n'avais pas encore mon assurance, si j'emmanchais une autre voiture c'était pour ma poire ! L'assurance en poche, je devais bouger pour aménager le véhicule, je prends donc place à droite ! Et là, le stress qui monte... Je respire un grand coup et pas le choix, je me lance ! Finalement, ce n'est pas si terrible que ça, en 15 minutes j'ai pris confiance et puis plus de soucis. Notons également que l'engin est énorme, les manoeuvres sont donc assez difficile, de plus, il est puissant. 
En conclusion : la conduite à gauche n'est qu'une question de concentration et de confiance en soi.

Tintin le 4x4

Le 4x4 (4 Wheel Drive in english !) est enfin prêt, avec un jour de retard mais je ne suis pas pressé. Il portera le joli nom de "Tintin" pour ce voyage ! Je tenais à remercier tous les amis pour mon cadeau de départ, une pince multi-usage Leitherman, sans elle je n'aurais rien pu construire. Vraiment très pratique, elle m'a permis de réaliser mon lit. J'ai "squatté" devant un magasin de bricolage une après-midi, les australiens sont vraiment accueillants et sympathiques car je les ai "emmerdé" (et c'est le mot !) avec mes aller/retour dans ce magasin, pour ne dépenser que quelques dollars qui plus est. Après quelques soucis de planche qui ne passait pas dans la voiture puis un problème de flambage, j'ai finis par y arriver ! Je me devais également de réaliser le lit avec pour contrainte la bombonne de GPL qui à est l'arrière. Je dormirais donc au-dessus ! Pourvu que ça n'explose pas ! Tous les équipements nécessaires sont également achetés (douche solaire, bidon, outils, autoradio, matelas, converter 240V allume cigare, matériel de cuisine, rideau...). Et oui, confirmation, la couture n'est pas mon fort ! J'ai fais un rideau, je ferais les suivant tranquillement posé face à la mer ! Je prendrais donc la route ce vendredi pour les blue mountains (arrière pays de Sydney) où je ferais une boucle en empruntant surement quelques pistes réservées aux 4x4 puis je rattraperais la côte au sud de Sydney.

lundi 7 novembre 2011

Sydney




Symbole de King cross, quartier de mon auberge, ici c'est la débauche jours et nuits. Une semaine  m'a suffit, il y a beaucoup de sans abris, de clubs de strip tease et de prostituées. Les clubs sont également partout. Je suis venu en Australie pour la nature et pas pour cela mais c'est quand même à voir. Il ne s'agit bien sur que d'une petite partie de Sydney.
 "Matt" est un mot que les australiens utilisent beaucoup pour dire "mec". 
 La plage de Bondi, la plus connu de Sydney, spot de surf incontesté, les familles s'y rassemblent le week-end et les jeunes y sont présents le soir pour les BBQ.





Chauves souris


 Arg !!!!
 Le gouvernement

Des milliers de méduses...